Accueil du public

Le secrétariat est ouvert du lundi au samedi

  • le lundi de 8h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h30
  • le mardi de 8h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h30
  • le mercredi de 14h00 à 17h30
  • le jeudi de 8h00 à 12h00
  • le vendredi de 8h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h30

Vous pouvez nous contacter

En cas d’urgence appeler l’élu de permanence au : 06 10 64 34 34

Restaurant scolaire

La commune de Seignelay offre un service de restauration scolaire aux enfants de l’école élémentaire et maternelle tous les jours d’activités scolaires.
Le coût du repas a été fixé au denier conseil municipal à 3,98 €. L’inscription des enfants se fait auprès de la mairie.
Ce sont entre 100 et 120 enfants, répartis en 2 services, qui viennent prendre leurs repas à la Maison de l’enfance chaque midi.
L’accueil se fait de 11h30 à 13h30 par le personnel municipal diplômés ou en formation.
Les repas sont préparés à la maison de l’Enfance, sur la base de menus élaborés selon un plan alimentaire respectant les règles de nutrition et d’équilibre adaptés aux enfants. le-restaurant-scolaire
La commune de Seignelay et l’équipe pédagogique souhaitent que le temps de midi soit un moment de qualité pour les enfants, c’est pourquoi les valeurs de respect des autres, de vie en collectivité, et d’éducation nutritionnelle sont mises en avant.
Les enfants de moins de trois ans sont acceptés à condition qu’ils soient scolarisés et capables de prendre les mêmes repas que les autres enfants et de façon autonome.
Le temps d’interclasse doit être convivial, c’est pourquoi l’enfant peut choisir de participer ou non aux activités proposées par le personnel d’encadrement.
Ces activités peuvent être sportives, manuelles ou culturelles, mais toujours sous la responsabilité d’un adulte.

Vous trouverez ci-dessous les menus de la semaine :

Edito

Chères Seigneloises, chers Seignelois,

J’espère que la rentrée s’est bien passée et que les bons moments des vacances passées sont encore présents.

Pour notre équipe municipale cette rentrée a été riche sur plusieurs points.

Tout d’abord, l’ouverture de notre Maison de Services au Public (MSAP) s’est effectuée mi-septembre. Elle y accueille, outre les permanences déjà existantes et les différents accès possibles aux services de l’administration, notre nouvelle agence postale. Cette agence postale, qui pourra réaliser la grande majorité des opérations courantes de La Poste, sera ouverte du mardi au vendredi, toute la journée et le samedi matin. C’est un choix issu de l’enquête que nous avions mené avant l’ouverture de cette structure.
Dorénavant, plus besoin de se gratter la tête pour savoir si la poste est ouverte ou fermée.
Je vous engage dès maintenant à passer dans notre MSAP, où Frédérique se fera un plaisir de vous accueillir.

Dans un tout autre chapitre, je me dois de vous parler des décisions prises en conseil communautaire qui auront des répercussions directes sur votre foyer.

En effet après avoir augmenté de plus de 45% les impôts fonciers, le dernier conseil communautaire a décidé de revenir au système de la Taxe sur les ordures ménagères en lieu et place de la Redevance Incitative instaurée depuis un peu plus d’un an.

Cette décision est désastreuse pour l’environnement et pour l’image des collectivités locales.
En effet le citoyen est lassé de ces opérations qui consistent à détricoter ce que ses prédécesseurs avaient mis en place.

Il faut savoir que notre territoire n’a pas connu la taxe des ordures ménagères depuis plus de 20 ans. Avec cette décision nous ne revenons pas à l’ancien système de la Redevance simple (calculée sur le nombre de personnes au foyer) mais à une facture relative à votre taxe foncière (soit la surface de votre maison).
C’est à dire que vous ne payerez plus sur le volume de déchets produit mais sur la taille de votre maison. Une personne seule ou un couple devra payer très cher alors que ces foyers produisent très peu de déchets. Et cela quelque soit le nombre de sortie de vos bacs.
Où est la logique ?
Nous avons eu beau, chiffres à l’appui, démontrer que notre ancienne Communauté de Communes produisait deux fois moins de déchets que celle du Florentinois (soumise à la taxe), nos arguments n’ont pas convaincu face à une idéologie des coûts.

C’est pour cette raison que j’ai toujours considéré cette taxe comme un « permis de polluer », nos générations futures apprécieront.

La loi NOTRE qui a donné naissance à des Communautés de Communes mastodontes est une fausse bonne idée.
On recule le centre de décision, on a plus de mal à être réactif, on ne réalise pas les économies prévues et on politise des assemblées qui étaient auparavant très consensuelles.

Et n’oublions pas : « se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, TRAVAILLER ENSEMBLE est la réussite ». Henry FORD

Thierry CORNIOT

—————————-

———————————————————-

———————————————————————————